« Anne-Sarah K. » de Mathieu Simonet

Anne-Sarah K., roman de Mathieu Simonet, février 2018, Seuil, 176 pages, 16€.

Anne-Sarah K. est une amie de Mathieu Simonet depuis l’adolescence, au collège. Tout de suite, il a voulu la connaître. Anne-Sarah K. a une maladie. Elle ne voit pas bien, n’entend pas bien et risque de perdre complètement la vue.

« La première fois que j’ai vu Anne, c’était dans le métro ; je me souviens de ses yeux qui ressemblaient à des papillons. »

Après quelques mois, ils finissent par devenir inséparables. Ils se suivent partout et font tout ensemble. Ils vont jusqu’à suivre les mêmes études : du droit pour devenir avocat. Mathieu Simonet obtient son diplôme du premier coup. En revanche, Anne-Sarah échoue trois fois, alors qu’elle a d’excellents résultats à chaque fois. Tous deux enquêtent et se rendent compte qu’Anne-Sarah est considérée comme handicapée, raison pour laquelle elle n’est pas prise. Une pure et simple discrimination. Contre l’avis d’Anne-Sarah, Mathieu décide de porter plainte.

« Anne-Sarah et moi avions un autre terrain de désaccord, de nature littéraire celui-là. Je considérais que la littérature était un monde à part, une île sur laquelle tout était permis, à condition d’être vigilant sur la manière d’y accéder. Anne-Sarah, au contraire, estimait que la littérature devait se taire (parfois), disparaître devant des intérêts supérieurs. »

Mathieu Simonet nous raconte cette histoire vraie, l’histoire d’une amitié, d’une fraternité entre un homme et une femme qui se sont trouvés autour d’une même sensibilité. Il nous parle de l’écriture, de la littérature, de l’envie de se battre contre les injustices et les discriminations, de l’homosexualité qui se révèle au moment de l’adolescence, de l’amitié, des premières amours, du handicap. J’aime profondément l’œuvre de Mathieu Simonet, il m’a retourné à chaque nouveau roman : La Maternité sur sa mère, Barbe Rose sur son père, mais aussi Marc Beltra, roman autour d’une disparition. Mathieu Simonet écrit dans une forme de fragments qui me touche. Il est sincère, vrai. On le lit comme on écouterait un grand frère. Ses livres sont universels par leur histoire qui peut toucher tout le monde, et qui sont en même temps ancrés dans notre époque, grâce à toutes ces petites phrases qui font référence à notre vie quotidienne commune. Comme avec les précédents, j’ai été sincèrement touchée par ce nouveau roman.

Site de Mathieu Simonet

Site des éditions du Seuil

 

 

Poster une note dans le carnet

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s