« L’Histoire d’un roman » de Thomas Wolfe

Thomas Wolfe, traduction de Matthieu Gouet, L’Histoire d’un roman, Editions Sillage, 2016, 7€50.

Ce livre a sans doute servi pour le film Genius, de Michael Grandage, qui relate la relation entre Thomas Wolfe et son éditeur Max Perkins. Thomas Wolfe nous raconte dans ce petit récit sa formation, sa mutation dans le corps de l’écrivain, sa vision de la littérature et de l’écriture. Pourquoi on écrit ? Comment ? Y a-t-il des formules ? Des règles ? 

Ce livre est passionnant sur bien des points. L’apprenti auteur nous fait découvrir le rapport qu’il a avec son éditeur, ses envies d’écrire sans cesse, de vouloir écrire encore et encore pour atteindre une forme d’aboutissement. Et alors qu’il écrit ou qu’il part en voyage, il découvre à son retour que Max Perkins a envoyé son manuscrit à l’imprimerie. Il fait partie de ces écrivains qui pourraient écrire un seul livre durant toute une vie, ne sachant pas s’arrêter. Tout apprenti écrivain devrait lire ce récit d’à peine 70 pages de Thomas Wolfe, où l’on découvre la genèse de l’écrivain.

Je ne suis pas un écrivain professionnel. Je ne suis pas même un écrivain qualifié ; je ne suis qu’un écrivain en plein apprentissage de son métier et en pleine découverte de la trame, de la structure et de l’articulation du langage qu’il me faut découvrir pour faire le travail que je veux faire.

Site des Éditions Sillage

Publicités

Poster une note dans le carnet

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s