Étiquettes

, , , , , ,

Macron par Macron, mars 2017, Éditions de L’Aube / Le 1, 136 pages, 9€90.

Plusieurs entretiens parus dans Le 1 depuis le 8 janvier 2015, jusqu’à un entretien inédit du 3 février 2017. Dans ce nouveau livre en coédition entre L’Aube et le journal Le 1, on plonge dans la pensée d’Emmanuel Macron. Dans les premiers entretiens, il est encore dans le gouvernement de Manuel Valls, sous François Hollande. Dans le dernier, il a démissionné et il voit la dernière ligne droite de la campagne présidentielle devant lui. Dans tous ces entretiens, on lit un Emmanuel Macron calme, réfléchi, posé. Un homme qui aime la culture, la philosophie, la littérature.

Il veut donner plus de liberté à la société, que l’Etat redonne sa liberté aux Français. Il pense le rapport entre société et politique. Emmanuel Macron est un intellectuel, un homme qui pense, qui a une réflexion personnelle sur les sujets dont il parle. Il a lu Kant, Hegel, Aristote, Descartes et Paul Ricoeur, dont il parle tant ces derniers mois, comme Yann Moix évoque Péguy à chaque fois qu’on l’entend. Emmanuel Macron n’a pas lu trois citations en diagonale, il a pensé et intégré ces textes dont il parle. Paul Ricoeur l’a formé, réellement. Il le dit.

Il m’a fait comprendre que l’exigence du quotidien, qui va avec la politique, est d’accepter le geste imparfait. Qu’il faut dire pour avancer. C’est une forme d’affranchissement par rapport à la philosophie : on bascule dans le temps politique en acceptant l’imperfection du moment.

Dans l’entretien inédit, il est question de littérature. Il avoue ne savoir offrir que des livres, ce qu’on lui reproche parfois. Les deux derniers livres qui ont marqué Emmanuel Macron sont de Mauriac et Pessoa. Les Fleurs du mal ne le quitte jamais. Il aime Pascal Quignard, Michel Tournier. Il entretient une relation fusionnelle avec la littérature depuis l’enfance. Il lit, il écrit aussi. Il dit avoir terminé un manuscrit Babylone, Babylone, dont la seule lectrice fut sa femme, Brigitte Macron. Comment ne pas aimer cet homme tant passionné par la littérature.

Le livre de termine sur une série de chroniques sur le désormais président de la République. Contrairement à ce que la majorité des médias ont voulu nous faire croire, Emmanuel Macron a un programme. Pas flou, non. Et Éric Fottorino dans son article « Macron dans le texte » doit être l’un des seuls à nous présenter dans le détail ses mesures phares.

Ce livre dégage une fraîcheur, une intelligence du propos qui donne encore plus envie de faire confiance à ce nouveau président de la République, si jeune soit-il.

Site du 1

Site des Éditions de L’Aube 

Publicités