Étiquettes

, , , , , , , ,

Le Petit Simon illustré d’Albert Simonin, avec une préface de Jean Cocteau, Les Productions de Paris, 1977.

1. Ce Littré de l’argot est une véritable mine d’or pour tous les amoureux de la langue. Vous trouverez l’essentiel des mots d’argot. Le lire aujourd’hui, nous fait prendre conscience de l’évolution de la langue, des mœurs, de la société. On s’aperçoit à la lecture (oui, ce dictionnaire peut se lire d’un bout à l’autre sans ennui, mais aussi dans le désordre comme un vrai dictionnaire), qu’une grande partie des mots sont liés à l’univers de la prostitution et de la drogue. Il révèle donc une certaine frange de la société des années 70-80.

2. « De sapement en sapement, Gros Jo était maintenant partant pour la relègue à la première plongée. Ça le mettait en demi-molle pour la mouillette. » Grâce à ce dictionnaire, vous comprendrez enfin le sens de cette phrase.

3. Rassurez-vous, je n’ai pas compris toutes les définitions du premier coup, mais c’est justement ce qui est amusant. Pour décrypter les exemples donnés par Albert Simonin, on parcourt son dictionnaire de page en page, pour décoder chacun des mots. Oui, il s’amuse à gonfler tous ses exemples de nombreux mots d’argots ; au lecteur de s’amuser…

4. Le greffier, le cador. Les animaux aussi ont leur heure de gloire dans le dictionnaire de l’argot. Même le crapaud a son entrée…

5. Même si quasiment plus personne ne parle argot, on s’aperçoit au fil des pages, que la langue française en garde des traces. De nombreux mots d’argot ont intégré les rangs de notre quotidien. On n’y fait plus forcément attention, mais le daron et la daronne viennent de l’argot, tout comme le boulot, ou les balais pour désigner les années. Vous découvrirez tout un tas d’autres mots entrés dans la langue commune…

6. Elle n’est pas belle la charmeuse ?

7. Sachez qu’elle porte un autre nom… Dans ce dictionnaire, vous découvrirez aussi les différents termes pour un même mot en français. Les synonymes sont nombreux. L’argot est une réelle langue avec toute sa multiplicité. C’est aussi cela qui fait son charme.

8. Au-delà des simples illustrations insérées entre les définitions, on découvre des pages entières de dessins de Paul Grimault. Comme ci-dessus avec la route de la schnouffe, ou encore ci-dessous avec toutes les parties du corps du gonze et de la gonzesse.

9. Rien que pour les très drôles illustrations de Paul Grimault et la préface de Jean Cocteau, vous préférerez cette édition des Productions de Paris, datant de 1977.

10. En revanche, on ne va pas vous mentir, le livre reste relativement difficile à trouver. Par hasard, vous aurez peut-être un peu chance sur les tables d’un bouquinistes, ou sur internet sur des sites de livres d’occasion et de vente de livres rares.

Advertisements