Étiquettes

, , , , , , , , , , , , , ,

florence-noiville

Florence Noiville, Écrire c’est comme l’amour, Autrement, octobre 2016, 227 pages, 19€

Florence Noiville est critique littéraire et responsable de la littérature étrangère au Monde. Elle nous livre 29 de ses portraits les plus marquants, qu’elle a réalisés depuis 1994. En parcourant le monde, à la rencontre des écrivains contemporains les plus emblématiques, Florence Noiville dévoile les coulisses de l’écriture d’écrivains tels que Saul Bellow, Aharon Appelfeld, Milan Kundera, Nadine Gordimer, Thanassis Valtinos, Don DeLillo, Mario Vargas Llosa, ou encore Sempé. Elle a parcouru les quatre coins de la planète pour les rencontrer et les faire parler d’eux, de leurs écrits, de leur manière de travailler, de leur vision du monde, afin de disséquer avec plus de précisions leur dernier livre, et comprendre ce qu’il se passe dans les cuisines de l’écriture.

On découvre que Toni Morrison a été éditrice pour Random House pendant 19 ans et qu’elle a été l’éditrice d’Angela Davis. Carlos Fuentes, comme l’écrivain Dany Laferrière, parle de la langue dans laquelle on écrit et dit : « N’habite-t-on pas la langue dans laquelle on écrit ? ». Mario Vargas Llosa nous apprend que dans les maisons espagnoles, il faut se méfier de la « folle de la maison », qui n’est autre que la littérature. Florence Noiville nous donne envie de lire ces auteurs qu’elle a rencontrés, elle nous fait découvrir des auteurs que l’on ne connaissait pas forcément, ou que l’on apprend à mieux connaître, grâce à elle. Un livre passionnant, qui aime les écrivains et la littérature. Qui aime l’écriture et la lecture. Qui donne envie de lire toujours plus.

Site de Florence Noiville

Site des Editions Autrement

Publicités