Étiquettes

, , , , , ,

affiche OK Le poisson belge

Ce soir-là, au Théâtre de la Pépinière, on croise François Busnel et Michel Drucker. Comme les trois cents autres spectateurs de la salle, ils sont venus voir Le poisson belge, une pièce dont on parle déjà depuis quelques mois, par la présence de Marc Lavoine. Il monte pour la première fois sur scène, il ne faut pas louper ça.

Le poisson belge est une pièce de Léonore Confino, mise en scène par Catherine Schaub. Marc Lavoine donne la réplique à Géraldine Martineau. Tous deux se retrouvent seuls, sur un banc. L’un attend un rendez-vous qui n’arrive pas, l’autre attend ses parents qui ne viendront plus. Ces deux personnages sont Grande monsieur et Petit fille. Le mélange des genres, la superposition des vies, et si les deux n’étaient qu’une seule et même personne ? On se pose plein de questions auxquelles on ne veut pas répondre pour laisser la magie de la pièce opérer.

On avance avec eux, on les suit, on les aime, on rit, on pleurerait presque. Le texte superbement écrit élève les acteurs. D’ailleurs, en parlant d’acteurs… On est heureux de voir enfin Marc Lavoine sur la scène d’un théâtre, et on espère que ce ne sera pas la dernière fois. Quant à Géraldine Martineau, peu connue avant cette pièce, elle est formidable, rayonnante, elle volerait presque la vedette à Marc Lavoine. A la fin du spectacle, on entend des : « L’actrice est superbe ! Quel jeu ! ». En effet, Géraldine Martineau est remarquable dans son rôle. Ses déplacements ressemblent à une danse, son jeu est fort, puissant. On la reverra, c’est sûr.

Inutile de dire que vous pouvez vous rendre au Théâtre de la Pépinière les yeux fermés, vous en ressortirez conquis.

Site du Théâtre de la Pépinière (réservations possibles sur le site)

Site de Géraldine Martineau

Site de Marc Lavoine

Publicités