Étiquettes

, , , , , , ,

 

 

Forum des images - Xavier Dolan

 

Fin septembre, aux alentours de minuit, je découvre sur Twitter, complètement par hasard, qu’une Master Class avec Xavier Dolan va avoir lieu au Forum des images. Je me précipite alors sur le site internet. La billetterie vient d’ouvrir. Seulement, elle ne fonctionne pas. Et là, le désespoir de tout un groupe de gens, qui fait part de son exaspération sur Twitter. Je comprends que je ne suis pas la seule à ne pas pouvoir réserver ma place. J’appuierai des dizaines de fois sur ce petit bouton qui permet de rafraichir une page, jusqu’à ce que le sommeil m’emporte. Mais pas complètement endormie, je mets un réveil à 6h30. Tellement stressée, je me réveille avant que la sonnerie ne retentisse. J’ai donc pu prendre ma place autour de 6 heures du matin. Soulagement. Je décide de proposer à des amies de venir avec moi. Il est aux alentours de 9 heures du matin. La Master Class affiche complet. La billetterie ouverte à minuit, affiche complet à 9 heures. Xavier Dolan est donc un phénomène.

Hier soir, à 17h, au Forum des Images aux Halles, avait donc lieu la Master Class de Xavier Dolan. Salle comble, avec même quelques personnes assises sur les marches. Xavier Dolan arrive, accompagné du critique de cinéma Pascal Mérigeau, animateur de la Master Class. Applaudissements chaleureux pendant un long moment. On sent une salle amoureuse du cinéma, passionnée par les films de ce jeune cinéaste de 25 ans. Pascal Mérigeau commence et dit :

Si on m’avait dit qu’un jour j’interviewerai un jeune cinéaste de 25 ans. J’aurais dit peut-être. Si on m’avait dit qu’il avait déjà fait 5 films, j’aurais eu des doutes.

 

Pendant près de deux heures et demi, Pascal Mérigeau va tenir l’interview parfaitement en évoquant à peu près tous les thèmes du cinéma de Xavier Dolan, en évoquant tous ces films, et tout ce qui fait partie de son cinéma : les références, la musique, le cadrage particulier, les acteurs fétiches. Ce jeune homme de 25 ans est passionnant, sur tous les points.

Xavier Dolan se dévoile. On apprend que J’ai tué ma mère est venu d’une nouvelle titrée « Le matricide ». Que son prochain projet est de réaliser une trilogie sur le show business. Qu’il n’a pas la rigueur intellectuel pour écrire un roman. Qu’il n’est pas assez patient. Qu’il veut tout faire sur ses films, pour ne pas avoir la frustration de ne pas avoir vraiment fait ce qu’il voulait. Qu’il trouve visuellement « moche » J’ai tué ma mère. Qu’il écrit en écoutant de la musique. Toute la salle écoute avec attention. Certains prennent des notes sur des carnets, d’autres sur leur téléphone. Certains prennent des photos en cachette (oui, normalement c’est interdit). La Master Class se termine. La salle est comblée.

Vous pourrez retrouver cette Master Class, en ligne, sur le site du Forum des Images.

Quelques phrases phares de Xavier Dolan, prononcées hier soir :

La bande annonce est toujours le cimetière des scènes coupées au montage.

Si je n’étais pas en cinéma, je serais en mode.

Laurence Anyways est le film dont je suis le plus fier.

La musique est une façon de vivre.

Ma vie est musicale et mes films doivent l’être aussi.

Les parents homosexuels ne rendent pas des enfants hétérosexuels, homosexuels… (Applaudissements)

Publicités