Étiquettes

, , , , ,

marguerite duras

 

Marguerite Duras aurait eu 100 ans, aujourd’hui, 4 avril 2014.

En ce jour particulier, voici un passage de l’un de mes livres favoris, La Vie matérielle.

Les plaisirs du 6e

J’ai raté tout des plaisirs du 6e arrondissement dont on parlait dans le monde entier. Le « Tabou », j’y suis allée une fois je crois, peut-être deux fois mais non, je ne crois pas. J’ai regardé « Les Deux Magots », « Le Flore », très peu, très peu. Dès que j’ai fait Hiroshima, que j’étais reconnue, ç’a été fini, j’ai fui ces terrasses mortelles. J’ai fréquenté « Lipp » à cause des Fernandez. Mais je suis allée aux « Quatre-Saisons ». Pourquoi ? A cause de l’orgueil. J’étais trop petite pour aller dans les lieux où les femmes étaient grandes. J’étais habillée chaque jour pareillement. Je n’avais qu’une robe, noire, celle de la guerre, passe-partout. J’avais honte comme souvent les jeunes gens, de ne pas être « à la page ». En somme, pour des raisons diverses la honte recouvre toute ma vie. Très vite c’est trop tard dans la vie pour aller au « Tabou », ou aux « Deux Magots ». Très vite c’était fini, les lieux publics ou danser, de mon temps, je parle des femmes.

Advertisements