Étiquettes

, , , , , ,

salomé berlemont-gilles argentique

Argentique, de Salomé Berlemont-Gilles, aux éditions JC Lattès, dans la collection Plein Feu, octobre 2013, pages, 4€

sébastien marnier une vie de petits fours

Une vie de petits-fours de Sébastien Marnier, aux éditions JC Lattès, dans la collection Plein Feu, octobre 2013, pages, 4€

Les éditions JC Lattès viennent de débuter une nouvelle collection dont le nom est Plein Feu. Les textes sont courts (environ 70 pages) et ne coûtent pas très cher (4€). Le but de cette collection est de réussir à toucher un maximum de monde, grâce à un court texte engagé et un prix abordable par tous.

Voici l’explication des éditions : « Plein feu est une collection engagée, tant sur le plan politique que littéraire. Elle offre aux écrivains une tribune des pensées, un espace de liberté, tout en mettant en lumière un genre qui peine à trouver sa place en France : la nouvelle. En proposant chaque fois un inédit dans un petit format, la collection se détache de la forme traditionnelle du recueil et cherche à s’adapter à nos vies modernes. Le temps d’un trajet, d’une pause déjeuner, d’un moment perdu, une histoire contemporaine s’offre à nous. »

Une vie de petits-fours 

Sébastien Marnier nous emmène dans les coulisses d’un soir d’élections municipales. Le personnage principal Théophile Tolbiac est l’un des candidats, il vient d’arriver dans le village, personne ne le connaît, il n’a pas de parti politique, il n’est connu que pour sa grand-mère bizarre, et pourtant…

Ce qui me frappe, c’est la chaleur qui se dégage de la salle des fêtes. Même avant d’y pénétrer, la tension colle ma chemise à ma peau. L’odeur des parfums, de la transpiration et des petits-fours viole la gorge. Je marque une pause, je regarde ces Messieursdames, ils sont exactement comme je les avais imaginés. Simplement un peu plus rouges et plus saoûls.

C’est une nouvelle qui met la lumière sur le monde politique, sur les haines entre partis, les tensions existantes, mais aussi sur ces soirées interminables, d’où le titre : Une vie de petits-fours.

Argentique

Argentique est le texte d’une jeune auteur de 20 ans. Elle nous emmène au Mexique, un pays où la misère est très présente. Juan est un adolescent, qui voit, qui regarde, qui en a assez de cette vie. Une vie entourée de touristes qui n’hésitent pas une seconde à prendre en photo la misère, tout en prenant bien garde de ne pas trop s’approcher non plus.

Quand ils ont bien les putains, les enfants, les mères, les travestis et les maquereaux sur négatifs, ils s’en vont doucement. Ils donnent un peu par charité. Ils se couvrent quand ils entrent dans une église. Ils détournent le regard quand une putain se fait tabasser sur le bord de la route. Ils sont gentils avec moi et m’offrent parfois de quoi écrire, des cahiers, des stylos, ils m’offrent des livres aussi. Je voudrais leur demander de m’offrir du pain et de la viande plutôt.

C’est une nouvelle prenante, qui dévoile ce tourisme devenu une sorte de voyeurisme.

Interview de Salomé Berlemont-Gilles, pour la librairie Mollat

Une collection à suivre ! 

Site des éditions JC Lattès

Publicités