Étiquettes

, , ,

Jim Fergus chrysisChrysis de Jim Fergus, mai 2013, aux éditions du Cherche Midi, 282 pages, 18€50.

À Paris , dans les années 20, autrement appelées les années folles, Gabrielle Jungbluth étudie à l’école des beaux-arts, dans une classe exclusivement féminine. Elle est l’une des élèves les plus rebelles, et a des relations conflictuelles avec Humbert, son professeur. Pour se démarquer un peu plus, elle décide de signer toutes ses toiles du nom de Chrysis, après avoir lu Aphrodite de Pierre Louÿs, livre caché dans la bibliothèque de son père.

En parallèle, il y a ce jeune homme américain, Bogart, venu en France pour se battre pendant la guerre avec son cheval Crazy Horse. À la fin de la guerre, il se retrouve à Paris. Il a un parcours atypique et n’a pas revu ses parents depuis de longues années. Un jour, alors qu’il écrit au Select, l’un des cafés les plus connus, leur destin vont se croiser.

Ce Paris des années folles se passe essentiellement à Montparnasse, lieu phare des artistes de l’époque. On y croise alors Kiki, Man Ray, Picasso, ou encore Braque, ancien élève du professeur actuel de Chrysis. C’est dans ce milieu que Chrysis va se libérer pour devenir peintre et faire évoluer son art.

Une belle lecture sur l’art et la libération.

Extrait : « Gabrielle respirait le parfum musqué et enivrant de la liberté et de l’indépendance, un mélange plein de vitalité d’hommes et de femmes, d’art et de sexe, d’amour et de violence, de pauvreté et de richesse ; tout y était, tous les aspects débridés de la nature humaine et des comportements humains, libérés de leurs entraves et prêts à s’exprimer. »

Site des Editions du Cherche midi

Publicités