Étiquettes

, , ,

Publicis drugstore

La souris du Publicis drugstore / ©Myriam Thibault

Hier après-midi, j’étais avec une amie : Manon. Nous décidons d’aller voir Gad Elmaleh au théâtre Marigny, et donc en attendant l’ouverture des caisses, faisons un petit tour sur les Champs Elysées. Nous nous promenons sur cette avenue — pas (ou plus) du tout la plus belle du monde, vous en conviendrez aisément j’espère. Cependant, il reste quelques endroits où j’aime aller : les cinémas UGC où les salles sont grandes, les petits cinémas indépendants, et en particulier Le Balzac où les sièges sont confortables, mais aussi le café Kousmichoff (Kusmi Tea), les théâtres alentours comme le théâtre du Rond-Point et le théâtre Marigny, et enfin le Publicis drugstore.

Le Publicis drugstore, pour ceux qui ne savent pas, c’est une sorte de grand magasin : on y trouve de la nourriture, une pharmacie, du vin, des macarons Pierre Hermé, des vêtements pour enfants, des sacs Jérôme Dreyfuss, des bijoux, des vernis, une librairie, une presse, du tabac, un des restaurants de Joël Robuchon en sous-sol, et enfin le restaurant du Publicis. Je décide d’emmener Manon dans le restaurant qui fait aussi bar, pour boire un verre. Tout d’abord, on nous donne des mauvaises cartes, on choisit ce que nous voulons boire « mais ce n’est plus à la carte ». Nous choisissons donc autre chose. Alors que nos verres viennent à peine d’arriver, Manon se lève d’un bond et court vers la sortie. Je me retourne. Mes yeux, eux, se dirigent vers le bar, et surprise, une petite souris sort d’un trou : comme vous pouvez le voir sur la photo ci-dessus, qui n’est évidemment pas trafiquée !

J’appelle une serveuse. Elle voit la souris, elle rigole, ne réagit pas, elle va voir un autre serveur qui ne réagit pas plus. Ils n’appellent pas de dirigeant, ils ont tellement de monde tous les jours, j’imagine qu’ils se fichent bien de perdre un client. Le problème est qu’au-delà de la phobie, ou de la simple répugnance à voir une souris, ça met en doute la propreté et l’hygiène de cet endroit, qui est rappelons-le un restaurant. Et la réaction des serveurs est d’ailleurs tout aussi inadmissible et inadaptée de la part d’un tel établissement.

Inutile de dire que je n’y mettrai plus les pieds, et que je ne ferai plus la publicité de cet endroit. Mais bon, je ne suis qu’une cliente parmi d’autres, alors…

Publicités