Étiquettes

, , , , ,

Arc-en-ciel en fleurs / ©Myriam Thibault

Arc-en-ciel en fleurs / ©Myriam Thibault

"Les Hiboux" de Charles Baudelaire / ©Myriam Thibault

« Les Hiboux » de Charles Baudelaire / ©Myriam Thibault

On dirait un lama, mais non. / ©Myriam Thibault

On dirait un lama, mais non. / ©Myriam Thibault

On dirait une autruche, mais non plus. / ©Myriam Thibault

On dirait une autruche, mais non plus. / ©Myriam Thibault

Magnifique chouette. / ©Myriam Thibault

Magnifique chouette. / ©Myriam Thibault

Sagesse / ©Myriam Thibault

Sagesse / ©Myriam Thibault

Sensibilité / ©Myriam Thibault

Sensibilité / ©Myriam Thibault

S'occuper des autres / ©Myriam Thibault

S’occuper des autres / ©Myriam Thibault

En ce moment, le temps ne s’y prête pas. Mais si une journée ensoleillée arrive dans les jours à venir, la visite du jardin des plantes permet de s’échapper du monde parisien pendant quelques heures, ou pendant une journée. Plusieurs jardins peuvent être visités, mais aussi la ménagerie. On peut se dire que ce n’est pas le meilleur lieu de vie pour tous ces animaux. Mais on peut aussi échapper de son esprit ces pensées, car tous les animaux ont l’air d’être plutôt bien traités ; et leur beauté, leur naïveté, ou leur intelligence, nous fait voyager pendant ces quelques heures hors de la pollution, des bruits urbains et de la violence extérieure.

***

« Les Hiboux » de Charles Baudelaire

« Sous les ifs noirs qui les abritent,
Les hiboux se tiennent rangés,
Ainsi que des dieux étrangers,
Dardant leur oeil rouge. Ils méditent.

Sans remuer ils se tiendront
Jusqu’à l’heure mélancolique
Où, poussant le soleil oblique,
Les ténèbres s’établiront.

Leur attitude au sage enseigne
Qu’il faut en ce monde qu’il craigne
Le tumulte et le mouvement,

L’homme ivre d’une ombre qui passe
Porte toujours le châtiment
D’avoir voulu changer de place. »

Publicités